October – Søren Sveistrup


POLICIER / mardi, avril 16th, 2019

Auteur: Søren Sveistrup

Titre: October

Editeur: Albin Michel

Nombre de pages: 614

Date de sortie: 01/03/19

Avertissement: ce livre contient des passages qui peuvent heurter la sensibilité.

|RÉSUMÉ|

Début octobre, dans la banlieue de Copenhague, la police découvre le cadavre d’une femme amputée d’une main. À côté du corps, un petit bonhomme fabriqué à partir de marrons et d’allumettes. Chargés de l’enquête, la jeune inspectrice Naia Thulin et l’inspecteur Mark Hess découvrent vite que cette figurine est porteuse de mystérieuses empreintes : celles de la fille de Rosa Hartung, ministre des Affaires Sociales, enlevée un an plus tôt et présumée morte.

Thulin et Hess explorent toutes les pistes qui leur révéleraient un lien entre la disparition de la fille de la ministre et la victime à la main coupée. Lorsqu’une autre femme est tuée, selon le même mode opératoire, ils comprennent que le cauchemar ne fait que commencer…

|AVIS|

October est un polar que j’ai lu en deux jours tant l’histoire était captivante avec une tension constamment présente.

Tout d’abord, j’ai été happée par l’intrigue que j’ai trouvé bien menée et pleines de surprises. Tout au fil de la lecture, les révélations et des rebondissements permettent de rendre cette lecture addictive. L’atout de de polar réside dans le fait que l’auteur apporte des sujets intéressants qui étoffent l’intrigue. On découvre les rouages du jeu politique qui se met en place dans ce genre d’affaire criminelle. De plus, le sujet qui est porté par cette oeuvre est assez intéressant, car il énonce les failles d’un système. Une thématique bouleversante et traitée crûment et qui n’est pas sans rappeler  le pensionnat des innocentes de Angela Marsons. Je n’en dirai pas plus pour ne pas vous spoiler.

J’ai passé un agréable moment à suivre cette enquête difficile et truffée d’énigmes. Les pages se tournent facilement car on se retrouve dans une situation ou le tueur semble avoir un coup d’avance sur nos enquêteurs. Une véritable course contre la montre qui fait monter la pression et qui progressivement va révéler des réalités effroyables.

Un autre aspect de ce livre que j’ai apprécié concerne l’enchaînement des événements et les descriptions. On ressent les talents de scénariste de l’auteur. Car au fil des pages on a l’impression de suivre un film. Cette oeuvre ferait une superbe adaptation.

Aussi, j’ai trouvé les personnages bien construits. Le duo formé par Thulin et Hess est plutôt compliqué. J’ai moins adhéré au couple formé par ces deux enquêteurs même si au final les choses évoluent un peu. Ceci étant, j’ai trouvé les différentes personnalités intéressantes, bien que j’ai le plus appréciée Hess. Un personnage avec une histoire touchante dont la nonchalance et le caractère ont tendance à irriter ses collègues. J’ai également apprécié Thulin, ce bout de femme talentueuse et ambitieuse. C’est toujours plaisant d’avoir des personnages féminines inspirantes comme elle. Et c’est agréable de voir que c’est une tendance de plus en plus présente dans les polars.

Je ressors de cette lecture agréablement surprise. Les 614 pages passent plutôt vite même si on a un ralentissement en milieu de lecture qui n’est cependant pas dérangeant.

Après la lecture de October, je ne verrai plus les marrons de la même façon. C’est certain !!!

Commentaires :