Bad Man – Dathan Auerbach


SUSPENSE, THRILLER / dimanche, avril 7th, 2019

Auteur: Dathan Auerbach

Titre: Bad Man

Editions: Belfond noir

Nombre de pages: 448

Date de sortie: 21/02/19

RÉSUMÉ

On dit que, passé quarante-huit heures, les chances de retrouver une personne disparue sont quasi nulles. Deux jours pour ratisser les bois alentour, frapper à toutes les portes, remuer ciel et terre. Passé ce délai, l’espoir n’est plus permis.

Eric, trois ans, a disparu il y a cinq ans. Peu à peu, les affichettes ont jauni, les policiers se sont désintéressés de l’affaire, la vie a repris son cours dans cette petite ville désaffectée de Floride.

Pas pour Ben, le grand frère de la victime. Qui ne s’est jamais remis du drame. Qui a vu sa famille sombrer. Mais qui n’a jamais cessé ses recherches.

Recruté en tant que magasinier de nuit dans le supermarché même où Eric a disparu, Ben sent que les lieux ont quelque chose à lui révéler. Quelqu’un sait où est son frère, une personne qui prend un malin plaisir à se jouer de lui. Qui ? Le directeur qui n’a jamais collaboré à l’enquête ? Ses collègues auxquels il a accordé trop vite sa confiance ? Mais il y a plus que ça, une présence impalpable, diffuse, qui brouille ses pensées… Qui est ce bad man dont l’ombre inquiétante plane sur la ville ?

AVIS

BAD MAN nous raconte l’histoire de Ben, un adolescent qui peine à se remettre de la disparition de son frère survenu dans un supermarché. L’adolescent décide de trouver du travail. Cinq ans plus tard, il est embauché dans le centre commercial ou Eric a disparu. On suit donc les aventures de ce grand frère prêt à tout pour comprendre le mystère derrière cette perte. Des événements vont le conforter dans l’idée que ce supermarché cache bien des secrets. Comment son frère s’est il envolé ? Qui est derrière les messages codés qu’il reçoit ?

Les thrillers traitant de la thématique d’enlèvement ou de disparition d’enfants sont légions. On a été habitué à voir les choses évoluées tantôt du point de vue de la victime ou du coupable. En commençant cette lecture, je ne m’attendais pas y lire une histoire différente des autres. Et pourtant, dans Bad Man, l’auteur nous présente les choses de façon très intéressante et sous un autre angle. L’enquête est menée par un jeune garçon qui culpabilise d’avoir perdu son petit frère. C’est Ben qui mène la barque tandis que les policiers sont assez mis en retrait. C’est donc plaisant de le suivre dans cette aventure, d’autant plus que notre héro est diminué par son état physique, mais aussi moral. J’ai apprécié sa témérité, son courage et sa force pour retrouver son frère. J’ai énormément accroché avec les personnages secondaires mystérieux et énigmatiques qui nous font nous poser des questions tout au long de la lecture. Je m’attendais à avoir des rebondissements et des révélations à la pelle. Mais non. L’intrigue suit son cours avec lenteur, sans pour autant être déplaisant. L’angoisse est omniprésente au fil des pages. On a l’impression de se trouver dans des mondes parallèles entre réalité et rêves, et l’espace entre les deux semble se rétrécir en nous donnant l’impression de nous engloutir. Les indices laissées dans les chapitres nous font tordre les neurones tout comme à nôtre jeune héro. On est perdu et on a qu’une envie, c’est de connaître la fin. 

Le seul point négatif de ma lecture se situe au niveau de la dernière partie de l’intrigue. J’ai trouvé l’enchaînement des événements un peu confus et avec des questions laissées sans réponses.

Pour finir, ce livre est assurément un livre angoissant et imprévisible avec une fin surprenante. J’ai terminé les dernières pages la boule au ventre. Dathan Auerbach est un auteur à suivre!!

 

Commentaires :