Children of Blood and Bone – Tomi Adeyemi


FANTASY / dimanche, juin 24th, 2018

Titre : Children of blood and bone

Auteure : Tomi Adeyemi

Editeurs : Macmillan Children’books/ Henry Holt and Co. (BYR)

Nombre de pages : 547

|Résumé|

They killed my mother.

They took our magic.

They tried to bury us.

Now we rise.

Zélie Adebola remembers when the soil of Orïsha hummed with magic. Burners ignited flames, Tiders beckoned waves, and Zélie’s Reaper mother summoned forth souls.

But everything changed the night magic disappeared. Under the orders of a ruthless king, maji were killed, leaving Zélie without a mother and her people without hope.

Now Zélie has one chance to bring back magic and strike against the monarchy. With the help of a rogue princess, Zélie must outwit and outrun the crown prince, who is hell-bent on eradicating magic for good.

Danger lurks in Orïsha, where snow leoponaires prowl and vengeful spirits wait in the waters. Yet the greatest danger may be Zélie herself as she struggles to control her powers and her growing feelings for an enemy.

|Mon avis|

Hello les ami(e)s je vous retrouve pour vous parler d’une fiction-fantaisie qui a fait beaucoup parler à l’étranger. Il s’agit de Children of Blood and Bone. Dès sa sortie aux Etats unis, j’avais très envie de me le procurer. J’étais surexcitée de découvrir un livre dont l’univers s’inspire de la culture/mythologie africaine. Néanmoins j’avais des réticences à le lire en VO, car la lecture du genre dystopique-fantasy en anglais peut être quelquefois difficile. J’ai donc décidé de tâter  le terrain en lisant un extrait. Vous l’aurez compris, je l’ai trouvé accessible et je me suis lancé.

Children of Blood and bone a été un coup de cœur. J’ai A-DO-RE. L’univers est assez riche et l’auteur réussit la difficile tâche d’arriver à nous faire imaginer ce monde. Il y a pas mal de descriptions qui permettent une immersion totale. On arrive facilement à se laisser transporter dans ce monde imaginaire (inspiré du Nigéria) et d’avoir la formidable impression de fouler le sol aux côtés des personnages.

Un autre point fort de ce livre c’est sans aucun doute le message qui y est véhiculé. Dans cet univers où la magie est au cœur du récit, l’auteure aborde des sujets actuels et forts. Je comprends pourquoi il a eu autant de succès aux Etats-Unis. Dans son histoire, l’auteure traite du racisme, des injustices sociales, des violences et bavures policières. Elle arrive à attirer l’attention sur ces réalités bouleversantes et cruelles tout en continuant à nous faire rêver et évoluer dans ce monde atypique.

Ce livre relate l’histoire d’un peuple qui a longtemps vécu avec la magie à ses côtés. Tout le monde n’a pas bénéficié de ce don. Les personnes choisies par les dieux, et donc les mages se différencient par leur couleur de cheveux blancs. La présence de la magie a commencé à creuser un fossé entre les peuples créant un climat de peur, de crainte et de tension. Un jour, la magie a disparu de la terre de Orisha ; Le roi a trouvé le moyen de s’en débarrasser et à décider de supprimer tous les mages puissants et adultes.

La nouvelle génération de mages est livrée à elle-même et ne vit que de mythes et de contes. Néanmoins dans cette nouvelle génération, une jeune fille ne veut pas seulement vivre au rythme des contes. Elle veut se battre, venger la mort de sa mère et vivre selon ses convictions. Une rencontre inattendue va allumer l’étincelle de l’espoir. 

Ce livre est un concentré d’actions et de suspenses qui en font une lecture dynamique et addictive. Difficile de décrocher. Je suis passé par toutes émotions. J’ai été agréablement surprise par les personnages. Depuis Six of crows, c’est l’une des rares fois où j’ai un tel déclic pour tous les personnages (principaux et secondaires). Ils sont attachants, ont des forts caractères et apportent une identité forte à ce récit.

Zélie est le personnage au cœur de cette aventure. L’adolescente rebelle veut faire changer les choses. Quand elle découvre qu’il y a un moyen de faire revenir la magie, elle est prête à tout pour y parvenir. Ce sont ces aventures que nous allons suivre pour réussir cette quête. Un voyage qui ne pourra que vous rendre accro à ce livre. J’ai aimé ce personnage fort et borné. Son évolution est cohérente et progressive.

Amari est la princesse qui va accompagner Zélie dans sa quête. J’ai vraiment adoré ce personnage. J’avais eu du mal à la cerner au début. Mais ses relations avec Zélie vont être au centre de ce récit. L’évolution de ce personnage est spectaculaire et donne envie d’en savoir plus dans la suite.

Tous les autres personnages sont charismatiques, touchants et courageux. J’ai passé un superbe moment à découvrir chacun d’eux et à les voir aussi bien évoluer. Des personnages intéressants et charismatiques qu’on ne veut pas quitter.

Ce premier tome se termine sur un retournement inattendu. Il est à la fois subtil et magistral. Une fin qui ouvre un grand point d’interrogation pour la suite. J’ai hâte de découvrir le deuxième volet de cette saga qui s’annonce explosive. Il me tarde de découvrir l’édition française qui je l’espère ne tardera pas trop et dont je ferai une chronique plus détaillée.

Merci à Tomi Adeyemi pour ce livre qui est un labyrinthe d’émotions. Une lecture qui vous prend par les tripes, un voyage vertigineux!!

|Note|

5/5

6 réponses à « Children of Blood and Bone – Tomi Adeyemi »

Commentaires :