La fille du ciel – Karen Hamilton


POLICIER, THRILLER / mardi, juin 5th, 2018

Auteure: Karen Hamilton

Titre: La fille du ciel

Éditeur: Calmann Lévy

Date de publication: 16 mai 2018

Nombre de pages: 368

|Résumé|

En amour, la fin justifie toujours les moyens.

Juliette et Nate sont faits l’un pour l’autre. Il est pilote de ligne, elle est  devenue hôtesse de l’air dans la même compagnie… mais il l’ignore encore. Nate a rompu avec elle six mois plus tôt, mais ce n’est qu’un détail pour  Juliette. Choisir les mêmes vols que lui et l’espionner aux quatre coins du monde,  surveiller son téléphone à distance, s’inventer une nouvelle identité : Juliette ne recule devant rien pour atteindre son but, car elle a un plan pour  récupérer Nate, et elle ne laissera personne se mettre en travers de son chemin. Juliette le sait, le grand amour se mérite, il fait souffrir, mais il vaut  toute la douleur du monde. Et des autres.

|Mon avis|

Pendant les premières pages, on fait la rencontre de Juliette. En suivant ce personnage, on se rend compte que quelque chose cloche, et son attitude renforce ce sentiment. Très vite, des allers et retours dans son passé permettent de mieux comprendre l’attitude obsessionnelle de la jeune femme. Elle n’a qu’un seul objectif : reconquérir son ex. Pour cela elle est prête à tout. Jusqu’à changer d’identité et embrasser la carrière d’hôtesse de l’air pour se rapprocher de sa cible. 

J’aime sincèrement Nate. Je serai une bonne épouse et il ne sera jamais vraiment heureux avec une autre. Il faut juste qu’il le comprenne. J’aurais tellement aimé qu’il nous donne une chance l’an dernier, quand nous étions ensemble. Tout ce qui arrive est de sa faute.

Le résumé de ce livre m’a tout de suite attirée. J’aime beaucoup les intrigues axées sur la vengeance, le changement d’identité, bref des éléments annoncé dans le résumé. Malheureusement je ressors un peu déçu de cette lecture. Pourtant dès le début, l’intrigue est captivante et difficile de ne pas continuer car la curiosité grandit et le mystère s’épaissit. Malheureusement, j’ai un peu décroché à cause des redondances. J’ai eu la sensation de perdre quelquefois le rythme et de me retrouver dans quelque chose de plus linéaire. Je m’attendais à des rebondissements. Même s’il y a des révélations intéressantes, elles ont tendance à vite s’essouffler. On s’attend à plus mais rien ne vient.

Cela dit il y a des choses positives que je relève de cette lecture. Tout d’abord, j’ai trouvé intéressant la façon dont la psychologie du personnage principale est développée. On en vient à se poser des questions sur la santé mentale de l’héroïne. En lisant, on découvre deux mondes. Celui dans lequel vit l’héroïne qui semble être décalée de la réalité. Je l’ai trouvée collante, agaçante, exaspérante et manipulatrice. Cette personnalité complexe fait qu’on a envie de poursuivre la lecture, car on se demande ce qu’elle va faire dans la suite. De plus, j’ai aimé parcourir les confidences de l’héroïne sur son passé. Cela permet de comprendre ce personnage complexe.

Un autre aspect positif de cette lecture, c’est la découverte du métier d’hôtesse de l’air. L’auteure a beaucoup insisté sur ce point et nous donne des anecdotes intéressantes. J’ai apprécié de découvrir les facettes cachées de ce métier.

J’ai remarqué une chose dans ce travail. Même si la plupart des membres d’équipage l’adorent, qu’ils sont attachés à sa nature éphémère, il est toujours porteur d’une certaine solitude. J’ai été surprise d’apprendre que si les suicides ne sont pas fréquents dans la profession, ils ne sont pas inexistants non plus. Le plus souvent, cela arrive à l’étranger quand, loin de sa famille et de ses amis, les problèmes prennent une dimension plus importante.

Pour ce qui est du dénouement, j’ai été un peu déçu. J’ai eu l’impression qu’il manquait une partie du livre. J’aurai apprécié une fin plus aboutie.

|Note|

3/5

2 réponses à « La fille du ciel – Karen Hamilton »

  1. Je n’ai vraiment pas accroché au style de l’auteur qui est, comme tu le dis, trop linéaire. J’aurais aimé davantage de rythme. Après, la psychologie de Juliette est très bien développée, on descend avec elle de plus en plus vers la folie, c’est juste incroyable. Quand on voit tous les machinations, les manipulations qu’elle est prête à faire, ça fait peur…

Commentaires :