Les crins de l’âme Tome 1 – Blue Indigo


FANTASTIQUE / vendredi, mars 2nd, 2018

 

Titre: les crins de l’âme, tome 1

Auteure: Blue Indigo

Éditeur: Alter Real

Date de sortie: janvier 2018

Format: ebook

Résumé WP

Ewart, un homme qui a travaillé de longues années avequ les chevaux, renonce à

tout ce qu’il aime quand sa femme se tue en voiture. Le chagrin et la culpabilité l’amènent à un point de non-retour. La vie et le destin n’en ont pourtant pas fini avec lui.

Sa meilleure amie, Kersten, lui fait rencontrer un cheval magnifique, étrange et immontable.

Cet être particulier va les emmener dans un voyage au bout du monde, à la rencontre

de peuples nomades, de chamans et surtout au bout d’eux-mêmes.

Que leur réserve cette quête ?

Mon avis WP

Les crins de l’âme racontent les aventures d’Eward, un veuf qui peine à reprendre sa vie en main depuis le décès de sa femme. Assailli par les remords et la culpabilité, il décide d’abandonner sa passion pour les chevaux. Heureusement, il peut compter sur sa fidèle amie Kersten qui va mettre tout en œuvre pour l’épauler dans cette épreuve. Malgré toutes ses tentatives, elle peine à réconforter Eward qui se renferme dans sa coquille. Cependant quand elle décide de le solliciter pour dresser un cheval dangereux qui refuse de se laisser monter, elle est loin d’imaginer la tournure que vont prendre les évènements. Ce cheval n’est pas comme les autres. Il va transporter nos protagonistes dans des aventures surprenantes  aux antipodes de leurs croyances et certitudes.

Tout d’abord j’ai été ravie de lire la note de l’auteur dès les premières pages. Ce petit côté introductif a été intéressant car il permet de situer le contexte et de révéler un peu ceux sur quoi elle s’est inspirée pour développer son récit. Cela m’a tout de suite donné envie de me plonger dans l’histoire.

La première partie du livre porte sur la façon dont Eward vit son deuil. J’ai été touché par ce personnage dont j’ai ressenti la détresse et le désespoir. On le suit et on découvre à quel point il est affecté par la perte de son épouse. Au début du récit, on fait la connaissance brève de l’épouse d’Eward et cela suffit à montrer le lien et la force de l’amour qui a uni ces deux personnes que tout semblait opposer.

Dans la suite, on passe beaucoup de temps à découvrir le chemin que parcourt Eward pour se reprendre en main grâce à cette passion des chevaux qui l’anime tant.

La gentillesse des chevaux à notre égard me fascinait depuis longtemps. Alors que nous étions des prédateurs ils nous laissaient les mener, en toute confiance, quelle que soit la direction que nous leur faisions emprunter.

J’ai beaucoup apprécié les échanges entre Eward et Samhuinn le cheval. Un cheval qui plaît et qui est d’une sagesse surprenante. Aussi j’ai aimé la façon dont la description de Samhuinn est faite avec élégance et poésie. Aussi, j’ai pris beaucoup de plaisir à découvrir le personnage de Kersten. Une amie forte et à l’écoute, prête à tout les sacrifices pour venir en aide à Eward au détriment de sa propre vie de famille.

J’ai également apprécié l’enchaînement des évènements qui en ont fait une lecture addictive. On se retrouve  chaque fois dans une nouvelle situation plus incroyable et parfois loufoque que la précédente. Du coup on ne peut s’empêcher de se demander ce qui va encore leur tomber dessus (à Eward et son amie).

La dernière partie du livre nous emmène en Mongolie. J’ai vraiment apprécié ce voyage que j’ai pu faire sans quitter mon canapé. Les descriptions font rêver. On découvre des coutumes, les nouveaux codes qui ne vont pas manquer de mettre les personnages dans certaines situations.

La lecture est facile globalement. Néanmoins je pense qu’il faut lire avec attention pour ne pas perdre le fil de certaines situations. Notamment les voyages entre le monde des esprits et celui des vivants qui peut être un peu perturbant. Pour ma part, cet aspect du livre a été un véritable plus même si j’ai dû relire quelques passages. De plus les points de vue alternés m’ont plu car ils favorisent une proximité avec les personnages, permettant ainsi de mieux les cerner.

J’ai hâte de découvrir la suite des aventures de nos héros et de savoir ce que leur réserve véritablement la Mongolie et ses mystères. Je ne peux pas terminer cette chronique sans remercier encore une fois les éditions Alter Real pour cette belle lecture.

Ma note WP

8/10

 

2 réponses à « Les crins de l’âme Tome 1 – Blue Indigo »

  1. Super je suis partenaire avec cette ME j’ai lu récompense moi (chronique sur mon blog depuis hier) j’ai beaucoup aimé une bonne maison d’édition je trouve 🙂 celui ci a l’air pas mal aussi

    1. Pareil. J’apprécie le travail de cette ME. Tu devrais tenter cette lecture et j espère que tu l’apprécieras comme moi. J’ai prévu de lire RÉCOMPENSE bientôt😉

Commentaires :