Les Feller – Susanna Fogel


FICTION / mardi, mai 22nd, 2018

Auteure: Susanna Fogel

Titre: les Feller

Éditeur: Hapercollins

Date de publication: 9 mai 2018

Nombre de pages224

Note: ce livre a été reçu dans le cadre d’ un service presse.

|Résumé|

Vous pensez que votre famille est cinglée ? Bonne nouvelle : vous n’êtes pas seul(e). Une mère juive envahissante ; Un père narcissique qui adore faire sentir sa supériorité intellectuelle à son prochain ; Une sœur délurée au langage SMS ; Une grand-mère hilarante et jamais à courts de ragots Une belle-mère chinoise qui ne se prive pas pour donner des conseils pour attirer les hommes… Les Fellers forment une famille attachante, braillarde, déjantée et absolument imparfaite. Par le biais de lettres joyeuses, intrusives et toujours drôles, ils ne vont cesser de s’immiscer dans la vie de Julie, jeune femme des temps modernes et aspirante écrivain, exact pendant de Lena Dunham dans Girls.

|Mon avis|

Ce livre est constitué de plusieurs lettres échangées au fil des années entre les membres de la famille Feller. Un livre dont le découpage permet de découvrir le caractère de cette famille déjantée.

Ce livre détonne par son originalité dans la construction du récit. Le lecteur arrive à facilement se mettra dans la peau du destinataire de ces lettres. Un personnage qui évoluent à travers les lignes des autres sans jamais prendre la parole. La lecture est agréable et fait passer un moment sympathique. À travers ces échanges, l’auteure arrive à faire évoluer les personnages car on se rend compte des années qui passent, et des changements qui ont lieu dans leur vie.

L’objet (titre) de chaque lettre est rédigé avec une touche d’humour qui contextualise le contenu de la lettre, et donne envie de la lire. L’humour étant la «marque de fabrique» de la famille Feller, la lecture se fait dans la bonne humeur et avec légèreté. Une lecture «sans prise de tête ».

Au fil de la lecture, on ne peut s’empêcher de plaindre Julie, l’aînée des Feller. Elle doit subir les jugements, les avis tranchés sur sa vie sentimentale, ses choix de carrière scrutés par tous les membres de la famille. Malgré leur folie, on sent cette famille soudée. Des personnages plus ou moins surprenants prendront la parole dans ce livre (Défunts, iphone).

Même si la lecture a été agréable,  il m’a manqué du rythme (trop linéaire). J’imagine que c’est peut-être le principe des romans épistolaires. Et qu’on ne s’attend pas à avoir de l’action dans un livre constituée de missives.

Par ailleurs si vous avez besoin d’un peu de légèreté, d’une lecture simple pour vous mettre dans la bonne humeur, la famille Teller saura vous tenir compagnie. Je remercie les éditions Hapercolins pour cette première et intéressante expérience dans l’univers des romans épistolaires.

|Ma note|

3,5/5

Commentaires :