Nos étoiles contraires – John Green


DRAME, FICTION / jeudi, janvier 11th, 2018

Titre: Nos étoiles contraires

Auteur: John Green

Éditions: PKJ

Date d’édition: 2017

Nombre de pages: 336

|Résumé|

Entre rire et larmes, le destin bouleversant de deux amoureux de la vie. Hazel, 16 ans, est atteinte d’un cancer. Son dernier traitement semble avoir arrêté l’évolution de la maladie, mais elle se sait condamnée. Bien qu’elle s’y ennuie passablement, elle intègre un groupe de soutien, fréquenté par d’autres jeunes malades. C’est là qu’elle rencontre Augustus, un garçon en rémission, qui partage son humour et son goût de la littérature.

Entre les deux adolescents, l’attirance est immédiate. Et malgré les réticences d’Hazel, qui a peur de s’impliquer dans une relation dont le temps est compté, leur histoire d’amour commence… les entraînant vite dans un projet un peu fou, ambitieux, drôle et surtout plein de vie.

|Mon avis|

Hazel est atteinte d’un cancer des poumons de stade 4 diagnostiqué à ses 13 ans. La jeune fille est lassée de sa vie routinière qui  consiste le plus souvent à rester à la maison. Sans réelle motivation, elle participe régulièrement à  des réunions d’un groupe de soutien fréquentés par d’autres malades. Néanmoins la jeune femme ignore que c’est au sein de ce groupe qu’elle fera une rencontre qui va bouleverser le reste de sa vie. Je commence par vous donner mon avis sur l’histoire puis sur quelques personnages.

Globalement l’histoire est cohérente et bien construite. L’auteur arrive à nous faire ressentir différentes émotions qui font de ce livre une belle œuvre. On passe facilement des larmes, aux rires, et à la tristesse. Je retiens de ce livre un message fort qui s’adresse à tout le monde. Il ne faut pas hésiter à vivre sa vie à fond, et de profiter de tous les moments. C’est l’une des belles leçons que nous enseignent Hazel et Augustus.

Au delà de la maladie, et de l’amour qui constituent le centre de ce roman, d’autres questions profondes sont abordées par Hazel et Augustus. J’ai apprécié également la confrontation des points de vue entre Hazel et Augustus sur des thèmes comme l’existence, la mort suscitant la réflexion du lecteur. Même si j’ ai été globalement contente et agréablement surprise de ma lecture, j’ai moins accroché avec certains passages. Je les ai trouvés complexe, confus et quelquefois abstrait. Je ne peux malheureusement pas vous en dire plus au risque de spoiler ce roman.

Concernant les personnages, j’ai accroché avec la plupart d’entre eux mais plus avec le couple formé par Hazel et Augustus.
Le fait que l’histoire nous soit narrée par Hazel nous permet de nous imprégner totalement de ce récit dès le début. Ce qui contribue à rendre ce personnage particulièrement attachant.J’ai apprécié cette façon décalée et drôle qu’elle a d’aborder la maladie. Hazel a un humour sombre et semble de ne plus vouloir se battre contre le mal qui la ronge car elle se sait condamnée. Je l’ai trouvé à la fois défaitiste et brave. Un personnage intéressant qui m’a beaucoup touché.

Le second personnage fort de ce livre est Augustus, atteint d’un ostéosarcome. Amputé de la jambe, il est en rémission. J’ai trouvé ce personnage charmant, un peu rêveur et doux. J’ai été conquise par sa sensibilité.

J’ai aimé ressentir à travers les lignes “l’alchimie”qui se dégage entre Hazel et Augustus. Leur histoire d’amour forte a apporté pas mal de douceur et de légèreté à ce récit. Ce qui rend cette histoire d’amour si touchante c’est la beauté du lien qui lie ces deux êtres ayant des destins tellement opposés! D’un côté, Hazel dont les jours sont comptés et Augustus en rémission. Vivre au présent, profiter l’un de l’autre, vivre à chaque jour comme si c’était le dernier, c’est la force de l’amour qui unit nos deux protagonistes.

Après ma lecture, j’ai enfin regardé le film. Mon avis sur le film est mitigé. Bien que j’ ai apprécié le jeu des acteurs, j’ai été moins séduite par l’histoire. Je me suis même un peu ennuyé quelquefois. Je ne sais pas trop pourquoi. Toutefois je ne regrette pas d’avoir lu le livre avant de regarder le film. Autrement le film ne m’aurait pas motivé à me lancer dans la découverte du livre.

L’avez-vous lu? Le film était-il à la hauteur du livre? N’hésitez pas à me dire ce que vous en avez pensé.

|Ma note|

8/10

Une réponse à « Nos étoiles contraires – John Green »

Commentaires :