Orange marmalade – Seokwoo


BD / mercredi, janvier 23rd, 2019

Auteur: Seokwoo

Titre: Orange marmalade

Nombre d’épisodes: 120

Status: terminé

Plateforme de lecture: webtoon.com

Langues: traduit en plusieurs langues

|Résumé|

People are no longer afraid of vampires but that doesn’t stop humans from discriminating against them. Can Mari Baek hide her identity when she falls in love with a popular boy who hates vampires?

|Mon avis|

L’intrigue

Il fut une période où les vampires étaient exterminés à cause de la menace qu’il représentait pour les humains. Plus tard, une loi a été promulgué afin de mettre un terme à ce génocide. Étant donnée qu’ils ne sont pas appréciés des humains, les vampires vivent discrètement pour éviter d’attirer l’attention.

C’est dans ce contexte que Mari une lycéenne vampire cache son identité à tous ses camarades. Solitaire et détachée, la jeune femme attire malgré elle, l’attention des autres élèves à cause de sa beauté singulière. Il la surnomme “la princesse de glace”.

Lorsqu’elle rencontre Jeamin le garçon le plus populaire de l’école, la jeune femme a du mal à contrôler ses instincts primaires. Pourquoi ? parce que l’odeur de son sang dégage une saveur rare et attractive.

Comment arrivera-t-elle à ne pas succomber ? D’autant plus que personne ne connaît son secret. Pour son bien et celui de sa famille, elle a intérêt à ce que les choses ne changent pas.

Bilan

Orange Marmalade fait partie des webtoon de référence que j’ai souvent vu passé sur des sites spécialisés. La curiosité a donc finit par l’emporter. Je m’attendais à lire une romance classique entre un vampire et un humain. Et j’ai été complètement à côté de la plaque. J’ai été agréablement surprise de découvrir qu’au-delà de l’aspect romance, il y a une réflexion profonde sur des sujets importants et actuels. J’y reviendrai plus tard dans cet article.

Avant de passer sur les gros points positifs, je souhaite mentionner que je n’ai pas adhéré avec le début de la relation entre les 2 protagonistes. Je n’ai pas apprécié le personnage masculin que je trouvais trop insistants. Ce qui est dommage c’est qu’un jeune public pourrait mal interpréter les messages véhiculés à travers ce type de relations. Et faut dire qu’une bonne partie de cette romance est basé sur cet aspect de “je ne te lâche pas tant que tu ne me donnes pas une chance”. Pour un jeune public, il faut lire en prenant du recul et ne pas en venir à trouver mignon, le fait qu’un personnage harcèle un autre parce qu’il a des sentiments. Ce qui est rassurant c’est que le jeune homme a un ami qui lui donne de sage conseil.

Au début, j’ai trouvé le personnage de Mari ennuyeuse et molle. Mais quand on en sait plus sur son histoire et les blessures de son passé, on comprend pourquoi elle est aussi détachée et fuit la compagnie des autres. J’ai fini par l’apprécier au fil des chapitres. C’est toujours plaisant de retrouver un personnage féminin qui s’est se sortir des situations sans avoir besoin de pleurnicher (première confrontation avec Aria).

J’ai également apprécié l’originalité et la direction choisie par l’auteure dans le développement de l’intrigue. En effet, on a une romance qui change des romances classiques car les rôles sont inversés. Je ne vous en dirai pas plus pour ne pas spoiler.

Le très gros point positif de cette romance est sans aucun doute les sujets mis en avant. Il est question de discrimination raciale, de harcèlement moral et de réflexion sur la tolérance. J’ai ressenti de l’empathie pour les vampires qui ne représentent pourtant plus de menace pour la race humaine. Malheureusement ils n’arrivent pas à s’intégrer et doit faire face à des préjugés à cause des mauvais comportements d’une minorité. À l’opposé j’ai eu envie de secouer les humains pour leur hypocrisie et surtout leur manque de tact.

Pour finir, j’ai trouvé sympathique et drôle l’humour qui se dégage des planches à travers les représentations miniatures des personnages pour exagérer certaines situations.

J’ai passé un bon moment à découvrir tous ces personnages attachants qui reflètent chacun notre société. Une très belle découverte que je vous invite à aller lire.

Le graphisme

J’ai eu un coup de cœur pour les planches qui représentent la nature. Les couleurs y sont vives, chaudes et dégagent une certaine douceur. Mais de façon général le graphisme est beau et très lumineux.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

 

 

Commentaires :