Projet Thanatos – Corinne Brisset Dupuis


SUSPENSE / samedi, janvier 18th, 2020

Auteure: Corinne Brisset  Dupuis

Titre: Projet Thanatos

Editions: Alter Real

Nombre de pages: 200

Date de sortie: 10/ 01/ 20

Note: ce livre numérique a été reçu dans le cadre d’un service presse

Résumé

Le capitaine Martin Prieur a perdu son équipe dans une affaire sordide, à Lille, et il s’en tient pour responsable. Déprimé, au bout du rouleau, il ne peut plus vivre sans l’aide de médicaments, ses « miracles chimiques » comme il les appelle. Lorsque son ex-femme le supplie de venir en Seine-Maritime prêter main-forte à la Police locale qui enquête sur le meurtre de sa belle-fille, il s’y rend sans grand enthousiasme.
À Rouen, il découvre un crime immonde et sauvage : la fille de Pascal Vallory, le grand manitou de l’industrie pharmaceutique, a été assassinée et son corps mis en scène de manière étrange. Au fil de l’enquête, et malgré les réticences des policiers locaux qui n’apprécient guère qu’un « étranger » vienne marcher sur leurs platebandes, Martin tisse des liens avec de nouveaux co-épiquipers.
Très vite, un autre cadavre est découvert : corps mutilé, mise en scène macabre. Plus de doute possible : ils ont affaire à un tueur en série !
Martin aura bien besoin de toute l’aide que pourront lui apporter ses nouveaux acolytes pour débusquer ce meurtrier aussi inventif que barbare.

Avis

Martin Prieur est un capitaine de policier en pleine dépression suite à l’assassinat de ces co-équipiers. Addict aux médicaments il dévient le spectateur de sa vie, engluée dans une sphère d’autoflagellation constante. Sa vie familial est un chaos et ses journées au travail sont un constant rappel de son échec en tant que capitaine. Lorsqu’un meurtre survient dans l’entourage de son ex-épouse, cette dernière décide de solliciter son aide. Une requête à laquelle, il finit par accéder sans enthousiasme.

Le personnage de Martin Prieur va subir une évolution significative lors de cette nouvelle expérience. Les interactions avec son nouvel entourage, vont susciter chez lui une véritable remise en question. Mais surtout, une réflexion enrichissante sur la résilience. C’est la raison pour laquelle j’ai apprécié le sergent-chef pompier Dangoumaux, un autre héro de cette histoire qui contribuera à insuffler un nouveau souffle d’optimisme au personnage principal. A travers cette intrique, l’auteure aborde donc des questions intéressantes qui contribueront à façonner le personnage attachant et brisé de Martin.

Concernant l’enquête à proprement dit, l’intrigue tient plutôt bien la route. Des meurtres atroces, des coupables potentiels, des pistes qui s’entortillent, au point où on ne sait plus où mettre la tête. Ceci étant, au vu du titre, et au fil de la lecture, l’histoire semble un tantinet prévisible. Les pièces du puzzle s’emboîte et on se demande si on n’a pas un peu perdu son temps. C’est ce que j’ai ressenti mais fort heureusement, j’ai fini par être agréablement surprise. Ce fut joliment réalisé. Bien que mes suppositions (certaines) se soient avérés, je ne m’attendais pas à une telle conclusion. Finalement, je ressors donc satisfaite de cette découverte. Comme vous l’aurez remarqué en regardant la couverture et en lisant le résumé, l’art est assez présente dans ce roman. Une parenthèse intéressante qui m’a permis de faire de nouvelles découvertes.

Ce n’est pas un coup de cœur. Au fil du temps je deviens très exigeante pour des genres comme les thrillers et les policiers. J’attends du suspense, des histoires fort passionnantes et riches en actions…Je n’ai pas spécialement ressenti ça en lisant ce roman. Ce fut une lecture intéressante, qui a quand même piqué ma curiosité et donné envie de connaître le fin mot. Pour un premier roman à suspense de cette auteure, je trouve que c’est une belle réussite.

 

Commentaires :