Six of crows T1 – Leigh Bardugo


DYSTOPIE, FANTASY / vendredi, décembre 1st, 2017

Titre: Six of Crows, T1

Auteure: Leigh Bardugo

Éditions: Milan

Date de parution: Mai 2016

Nombre de pages: 559

Mon avis sur le tome 2

|Résumé|

Les bas-fonds de Ketterdam s’organisent en gangs rivaux. L’homme le plus ambitieux et le plus jeune de la pègre est Kaz Brekker. Aussi brillant que mystérieux, aussi charismatique que dangereux, et surtout, connu pour être un voleur hors pair. Prêt à tout pour de l’argent, il accepte la mission du riche marchand Van Eck : délivrer un savant du palais de Glace, réputé imprenable. Ce prisonnier est l’inventeur du jurda parem, une drogue multipliant sans limite les pouvoirs surnaturels de la caste des magiciens : les Grishas. Une drogue, qui, tombée dans les mauvaises mains, risque d’engendrer un chaos irréversible.

|Mon avis|

Hello,

je vous retrouve pour une nouvelle chronique que j’ai eue un peu de mal écrire. C’est un sentiment frustrant quand on a beaucoup apprécié sa lecture. Comme ce livre semblait faire l’unanimité sur les réseaux sociaux, j’avais énormément d’attentes. Et franchement je n’ai pas été déçu.

Dans ce premier volet de la Saga Six of Crows, l’auteur nous plonge dans la dure réalité des rues aux côté des plus grands criminels. A Ketterdam ville portuaire, les gangs rivalisent pour contrôler un quartier le Barrel. Kaz Bekker, surnommé Dirty Hands, est le lieutenant de l’un de ces gangs; celui des dregs. Redoutable voleur, manipulateur, ce dernier n’est motivé que par l’appât du gain et n’hésite pas à utiliser n’importe quel moyen pour atteindre ces objectifs.

Quand on lui propose une mission qui va lui rapporter un sacré pactole, il décide de monter une équipe. Il s’entoure d’ Inej surnommé « le spectre » son espionne, Jesper un tireur d’élite, Mathias un soldat déchu, Nina une grisha dotée de pouvoir surnaturel, et Wylan un jeune homme de bonne famille spécialisé dans les explosifs.

J’ai vraiment apprécié le style et la plume de cet auteur. L’écriture est claire et fluide ce qui rend la lecture facile. De plus la description des lieux est tellement précise et bien faite qu’on s’imagine dans les rues du Barrel aux côtés de nos héros. J’ai eu un véritable coup de cœur avec cet univers fantaisiste sur fond d’humour noir que l’auteur dépeint.

J’aime particulièrement les histoires sur les anti-héros parce que je trouve que c’est original, divertissants et que ça apporte du mordant à l’histoire. Et dans ce roman l’auteur a réussi son pari.

On retrouve Kaz, Inej, Mathias, Jesper, Wylan et Nina, six personnages qui m’ont beaucoup touché. Ils ont tous un caractère bien trempé, un passé douloureux. Même si tout les oppose ces derniers vont devoir travailler ensemble pour réussir une mission périlleuse. Pénétrer dans l’un des endroits les plus protégés pour faire évader un scientifique responsable de la fabrication d’une drogue puissante susceptible de faire basculer leur monde dans le chaos. Le charme de ce livre réside dans la construction des personnages. Personne n’est laissé en marge et on apprend à tous bien les connaître. Les flashbacks récurrents nous permettent de mieux les cerner et de nous fondre dans l’histoire.

Au cœur des différents gangs, ce récit sombre traite de la rivalité, de la trahison, de la vengeance, des coups bas. Des thèmes importants et malheureusement d’actualité y sont également abordés. Il s’agit de l’esclavage, du trafic des êtres humains, des enlèvements, et des enfants de la rue.  La magie de cette plume est d’avoir réussi à mélanger des thèmes sérieux avec de la fantaisie. C’est l’une des raisons pour laquelle j’ai également eu un coup de cœur pour la plume de Sabaa Tahir. Dans ce livre d’humour noir et au décor sombre, la petite touche de romance ajoute un peu de couleur.

Au début j’ai eu un peu de mal avec certains mots ( caporalki, grisha…). Néanmoins au fil de la lecture, ils deviennent récurrents et sont mieux abordés.

Ce qui m’ a également fait apprécier cette lecture, c’est le suspens constant et les rebondissements. On se remet à peine d’une émotion que l’autre prend le dessus. C’est une lecture addictive car la fin d’un chapitre est annonciatrice de surprises dans le prochain, alors forcément on veut continuer. D’autant plus qu’on est tellement attaché à ces personnages, que l’angoisse de les perdre dans la suite est constamment présente. Et à la dernière page, c’est le choc, une dénouement qu’on ne voit pas venir et qui laisse un goût amer de déception. Heureusement que j’avais déjà mon tome 2 sous la mains et que j’ ai enchainé et terminé en 3 jours. Je vous retrouve donc très vite pour la chronique du prochain tome.

Je suis ravie d’avoir découvert la plume de Leigh  Bardugo, et six of crows a été un véritable coup de cœur.

|Ma note|

10/10

8 réponses à « Six of crows T1 – Leigh Bardugo »

Commentaires :