Un juste retour des choses- Sham Makdessi


DRAME, FICTION / lundi, janvier 1st, 2018

 

 

Titre: Un juste retour des choses

Auteur: Sham Makdessi

Éditions: Alter Real

Date de sortie (numérique): 05/01/2018

Note: ce livre a été reçu dans le cadre d’un service presse.

|Résumé|

 

Aux prises avec une mère trop effacée et un beau-père qui la déteste, Alma, dix ans, trouve un grand réconfort auprès de Minou, son chat. Mais le jour où ce dernier disparait, son univers s’effondre. Minou s’est-il enfui ? A-t- il été écrasé par une voiture ? Non : Alma en est certaine, c’est Yves, son beau-père, qui s’est secrètement débarrassé de l’animal – et elle ne peut endurer l’idée qu’une telle injustice demeure impunie. Commence alors un étrange duel entre la petite fille et son beau-père. Qui en sortira vainqueur ? Et, surtout, quel sort sera réservé au perdant ?

|Mon avis|

 

Hello les amis, je vous retrouve pour la première chronique de cette nouvelle année ( Happy new year!!). Je  vous donne mon avis sur un roman que j’ai reçu dans le cadre de mon premier service presse en partenariat avec les éditions Alter Real.

La lecture du résumé ne m’avais pas laissée indifférente. J’étais partagé entre d’une part, le fait qu’il me semblait trop axé “jeunesse”. D’autre part j’avais envie de découvrir cette histoire, et comme en atteste cette chronique, la curiosité l’a finalement emportée. Je vais commencer par vous donner mon avis concernant l’histoire ensuite mon sentiment à l’égard des personnages.

Un juste retour des choses est un roman qui se lit facilement et dont  j’ai trouvé la construction du récit fluide et cohérente. Même si  pour ma part certains événements étaient  prévisibles. Néanmoins cela n’a pas entaché la lecture que j’ ai trouvée dynamique.

Concernant les personnages, j’ai été touché par la détresse d’Alma. Je trouve que c’est le personnage qui avait la situation la plus triste dans ce livre. Vivre dans une éternelle angoisse et dans la peur avec un homme qu’on méprise et qui semble prendre plaisir à vous tourmenter est une véritable torture. Faut dire qu’à seulement 8 ans, Alma n’ a pas d’autre choix que de subir cette situation. Surtout que la seule personne vers laquelle elle pouvait se tourner ( sa mère) semblait vivre dans une “autre dimension”. Ce que j’ai le plus apprécié et qui finalement est au cœur de ce récit est la force du lien qui unit Alma et Minou. Un amour qui ne sera pas sans conséquence et qui influencera l’évolution de son personnage engendrant bien des surprises.

Le problème était que ce rouage social ne profitait pas aux animaux. Au contraire, leur incapacité à parler en faisait les exutoires par excellence de tous ceux dont le besoin de cruauté étaient resté inassouvi.

Un autre personnage marquant de ce livre est sans surprise le beau-père de Alma, Yves. Je n’ai pas mis longtemps à le détester. Il faisait une fixation sur le chat de sa belle fille que ça en devenait tantôt drôle tantôt agaçant. C’est également le type d’homme figé dans le temps pour qui l’homme est le maître incontesté de la maison et qui clame sa supériorité masculine. L’évolution de ce personnage est tout aussi intéressante car on découvre une autre facette de cet homme en apparence si sûr de lui. Les confrontations entre ce dernier et Alma créent une tension intense qui se ressent pendant la lecture.

Enfin minou le chat m’a beaucoup plu. Il nous livre ses sentiments sur les événements puisqu’il est incontestablement au cœur de cette aventure. J’ai trouvé ces passages drôles et sympathiques.

La fin du livre a été un peu brutale et inattendue. J’ai été surprise et triste de la tournure des événements qui va sans doute marquer certains personnages. Ce roman n’ est pas un coup de cœur, mais il m’ a fait passé un bon moment car je ne me suis pas ennuyée.

Je vais finir en vous faisant une toute petite confidence. A la fin de la lecture, le titre de ce roman prendra tout son sens.

|Ma note|

7/10

 

Commentaires :