Un manoir en Cornouailles – Eve Chase


DRAME, ROMANCE / samedi, juin 16th, 2018

Auteur: Eve Chase

Titre: Un manoir en Cornouailles

Editions: Nil

Date de publication: 3 mai 2018

Nombre de pages: 456 pages

Note: ce livre a été reçu dans le cadre d’un service presse.

|Résumé|

Cornouailles, 1968. Pencraw, un grandiose manoir en ruine dans lequel les Alton élisent domicile l’été. Le temps semble s’y être arrêté et défile sans encombre. Jusqu’au drame qui vient bouleverser leurs vies et arrêter le temps à jamais. Cinquante ans plus tard, avec son fiancé Jon, Lorna roule à la recherche du manoir des Lapins noirs, cette maison où elle a séjourné enfant. Elle rêve d’y célébrer son mariage. Tout dans cette vieille demeure l’appelle et l’attire. Mais faut-il vraiment déterrer les sombres mystères de ce manoir en Cornouailles ?

|Mon avis|

Lorna, une trentenaire s’apprête à célébrer son mariage. Pour cela elle veut absolument que la cérémonie ait lieu dans une vieille demeure située en Cornouailles. La jeune femme est obnubilée par ce manoir dont elle  se rappelle avoir foulé le sol pendant son enfance, au côté de sa défunte mère. Elle embarque son fiancé Jon pour visiter le manoir et par la même occasion le convaincre d’y célébrer leur union. Si le jeune homme n’est pas convaincu à cause de l’état vieillot de la bâtisse, la jeune femme est toute suite sous le charme et se sent littéralement attirée par ce lieu. Elle veut en savoir plus sur la vie des anciens occupants, car ce manoir semble renfermer des secrets. La gouvernante et la propriétaire du manoir,  madame Alton, propose à la jeune femme d’y séjourner quelques jours.

L’histoire se découpe en une succession d’événements qui alterne le passé et le présent. Dans le présent, on fait la rencontre de Lorna et de son fiancé. Ils sont amoureux et excités à l’idée de sauter le pas. Lorna semble se poser beaucoup de question sur ses origines. Sa mère ne lui a jamais parlé de son passé et son père ne semble pas avoir plus d’informations. Lorna a quelques bribes de souvenirs de vacances passés en Cornouailles. Au fil du temps passé dans le manoir, elle va s’intéresser à l’histoire des précédents occupants. Des histoires qui lui seront racontées à travers des objets, des albums photos et les confidences de l’actuelle gouvernante et surtout de la vieille madame Alton.

Dans le passé on découvre la famille Alton, une famille aisée qui passe ses vacances au manoir des Cornouailles. Cette famille heureuse et soudée voit son monde éclaté après le décès de la mère survenu lors d’un accident. La mère Alton, pilier des Alton, laisse derrière elle, une famille brisée. Un père qui n’est plus que l’ombre de lui-même, deux adolescents qui se referment sur eux-même, un petit garçon traumatisé, car présent le jour de l’accident, et sa petite sœur trop jeune pour comprendre la situation. L’histoire va donc de focaliser sur le deuil de cette famille, la déchirure causée par cette absence. Puis les choses prennent une tournure compliquée pour les enfants quand deux nouvelles personnes débarquent dans leur vie: la nouvelle épouse de leur père et son fils unique fils. Les aînés se braquent contre cette nouvelle arrivée. Les mensonges, les tensions, et les secrets vont entraîner une succession d’événements tragiques bouleversant la vie de tous les membres de cette famille.

J’ai pris beaucoup plus de plaisir à lire le récit axé sur le passé que les celui sur le présent. Dès que le chapitre des souvenirs se clôture, on a toute de suite envie d’y retourner. Les membres la famille Alton sont attachants. J’ai pris beaucoup de plaisir à les suivre et à découvrir leur histoire. La tristesse, l’angoisse, l’amertume ont souvent été présentes dans ma lecture. Même si j’ai moins adhéré au récit sur le présent, je trouve que les informations données dans les deux époques étaient complémentaires.

J’ai apprécié le dénouement qui permet de terminer cette triste histoire sur une note d’espoir. Même si j’ ai trouvé certains événements prévisibles, un manoir en Cornouailles est un livre m’ a fait passé un bon moment. 

Je remercie les éditions Nil pour cette lecture.

|Note|

3,5/5

 

Commentaires :