Une bonne âme – Audrey Perri


HISTORIQUE, NOUVELLES / lundi, novembre 20th, 2017

Auteur: Audrey Perri

Titre: une bonne âme

Éditions: Librinova

Date de parution: octobre 2017

Nombre de pages: 185

Note: ce livre a été reçu dans le cadre d’un service presse.

|Résumé|

Londres, 1899.

Florence Jones, jeune mère célibataire, décide de faire adopter sa fille Sélina, faute de pouvoir la garder auprès d’elle. Elle se tourne alors vers Mrs Hewetson, l’une de ces fermières de bébés qui pullulent dans la capitale et qui affirme pouvoir s’occuper de son enfant.

Mais Florence ignore encore que cette femme, loin d’être la bonne âme qu’elle prétend être, est déjà impliquée dans la disparition de nombreux enfants…

|Mon avis|

Audrey Perri m’a contacté via le site simplement pro pour me faire découvrir ce roman dont le résumé m’a toute de suite fait envie.

L’histoire évolue en Angleterre au cours de la période victorienne où les naissances hors mariage étaient condamnées. Alors imaginez le calvaire de ces jeunes femmes qui devaient se séparer de leurs progénitures. On peut penser qu’elles auraient pu trouver des solutions, des soutiens pour les épauler, mais à cette époque, les choses étaient bien différentes. Au delà de l’aspect financier, la réputation de la famille était également l’une des raisons pour lesquelles la plupart de ces femmes se séparaient de leurs enfants. Ainsi ce phénomène touchaient toutes les classes sociales. Pour donner une chance à ces enfants, les mères les confiaient à une fermière qui se chargeait de les faire adopter ou de les vendre contre de l’argent.

Cette histoire,tirée de faits divers a été repensé par l’auteur pour nous faire comprendre les réalités d’une époque qui ont bouleversées beaucoup de femmes.

Non, l’amour n’étaient rien. Seul l’argent comptait. L’amour était beau mais il n’était rien à côté d’un lit douillet et d’un ventre plein.

J’ai passé un bon moment de lecture. La description des lieux, des personnages, et le style de l’auteur donnent à cette histoire beaucoup de caractère. Au fil de la lecture, on apprend beaucoup de cette époque, la pauvreté omniprésente et le fait que les femmes, n’ont pas de droits et sont considérées inférieures aux hommes. On remarque que les femmes étaient les seules à assumer la situation, à prendre la responsabilité de ces grossesses, à soulever ce fardeau du regard de l’autre, de l’angoisse permanente.

On suit Florence Jones, jeune femme célibataire, naïve et pleine de vie qui voit sa vie basculer quand elle découvre qu’elle est enceinte. Une fois l’enfant née, elle le confie à l’adoption à Madame Hewetson fermière de bébés. Cette dernière cache un bien lourd secret qui l’empêche de ressentir une quelconque sensibilité à l’égard des enfants qui lui sont confiés. Seulement, Florence,doute de plus en plus de l’adoption, et décide d’améliorer sa condition sociale pour subvenir au besoin de sa petite fille. Seulement, malgré sa motivation le destin va lui jouer un bien cruel tour.

J’ai été touché par ce personnage, sa détermination et sa force de caractère. Ce que j’ai également apprécié c’est la façon qu’à l’auteur de nous faire ressentir les angoisses, la souffrance des personnages. Je ne rentre pas dans les détails de cette lecture pour ne pas vous la spoiler. Bien que j’ai apprécié globalement cette lecture, le seul point négatif concerne des fautes que j’ai remarqué et des formulations de phrase pas très claires dans les premiers chapitres.

Pour conclure, ce romant tragique m’a beaucoup touché. Je ne connaissais pas l’histoire des fermières. J’en ai beaucoup appris de cette époque et je suis contente de savoir que les choses sont différentes aujourd’hui. Je vous conseille de lire cette histoire bouleversante, vous ne serez pas déçu. Merci à Audrey Perri pour ce voyage dans le temps, certes triste mais instructif.

|Ma note|

7/10

Commentaires :