Une baignoire de sang – Béatrice Hammer


POLICIER, THRILLER / lundi, avril 27th, 2020

Auteure : Béatrice Hammer 

Titre: Une baignoire de sang

Editions: Alter Real

Nombre de pages: 308

Date de sortie:numérique: 27/03/2020 et  papier : 13/03/2020

Note: ce livre numérique a été reçu dans le cadre d’un service presse

Résumé

Pourquoi Julie, jeune pigiste talentueuse, est-elle morte, les veines ouvertes, dans sa baignoire ? Et qui est donc Mina, cette jeune fille asociale, qui vit dans la rue depuis le jour de ses 18 ans, et dont les proches semblent mourir les uns après les autres ?

Gloria Basteret, enquêtrice à la Crim, va tout faire pour répondre à ces questions. En plus de son enquête, Gloria doit supporter les exigences de son nouveau chef qui la déteste, s’occuper seule de ses deux enfants, veiller au bien-être d’un cheval nain… et rêverait de réinvestir une vie amoureuse trop longtemps négligée. Ceci l’amène à user de méthodes peu orthodoxes, sans prendre la mesure des dangers qu’elle fait courir à ses proches, en particulier à ses enfants.

Dans ce roman noir plein de suspense, Béatrice Hammer bouscule les clichés et met en scène des personnages aussi attachants qu’originaux.

Avis

À travers une baignoire de sang, Béatrice Hammer nous livre un roman passionnant, d’une belle humanité. L’enquête repose sur les bras du lieutenant Gloria Basteret et de son collègue Rachid. Le récit est construit en deux temps. Ainsi, on suivra d’une part les étapes de la résolution de l’intrigue et d’autre part, les périples de Mina, une jeune femme asociale. 

Dans ce roman, Béatrice Hammer nous présente une héroïne remarquable. Elle a la quarantaine, est mère célibataire (deux enfants à charge) et a une carrière professionnelle réussie. Malgré les difficultés, Gloria fait de son mieux pour réussir sur tous les tableaux, et faut dire, qu’elle s’en sort bien. C’est une héroïne à travers laquelle il est assez facile de s’identifier. Une héroïne réaliste avec ses faiblesses, ses doutes, et ses envies. 

Concernant la résolution de l’enquête, je n’ai pas été déçu. Ça se fait lentement sans pour autant que ce soit dérangeant, et c’est ce que j’ai apprécié. Je n’ai noté aucune perte de rythme pendant ma lecture. Entre secrets de famille, scandales sanitaires, et autres problèmes sociétaux, l’intrigue est plutôt bien fournie. Il n’y a eu aucun manquement, tant au niveau de l’intrigue que dans le développement des personnages.

J’ai été touché par l’histoire des personnages secondaires comme Momo, le doyen Arici, le légiste Kalter et Mina. L’histoire de cette dernière a été parfois un peu difficile à suivre. Elle va nous entraîner au sein du système de protection des enfants en livrant une réalité parfois difficile à supporter. 

Enfin, une baignoire de sang est un thriller réussi, pour son intrigue bien ficelée et la pertinence de ces personnages. Je remercie les éditions Alter Real pour cette lecture. 

Commentaires :